Donna Moore (Alliance LoRa) "Plus de 3 millions d'actifs sont connectés ou en cours de déploiement en LoRaWAN en France"

Pour l'Alliance LoRa, l'événement LoRaWAN World Expo organisé les 6 et 7 juillet prochain à Paris sera l'occasion d'annoncer les perspectives pour la technologie.

Donna Moore, CEO et présidente de l'Alliance LoRa. © Alliance LoRa

JDN. Le salon LoRaWAN World Expo a lieu à Paris en juillet, après deux années d'annulation. Que représente la France dans l'Alliance LoRa ?

Donna Moore. De nombreux membres de l'Alliance LoRa sont originaires de France et sont très actifs dans l'essor du réseau. Des déploiements à grande échelle sont menés par Bouygues Construction, Engie, Michelin, Schneider Electric, SNCF… Il y a 1,5 million d'objets connectés au réseau LoRaWAN en France, et encore 1,5 million en cours de déploiement. Paris est par ailleurs une localisation parfaite pour organiser cette édition du LoRaWAN World Expo car c'est en France que tout a commencé (la technologie LoRa a été créée par la start-up française Cycleo en 2010. L'événement devait initialement se tenir en juin 2020 pour célébrer le 5e anniversaire de l'Alliance LoRa, mais a été décalé en raison de la crise sanitaire, ndlr).

L'année 2021 a marqué un tournant, LoRa s'est affirmée comme la technologie LPWAN prédominante, avec des déploiements à grande échelle de millions d'objets connectés par des centaines d'entreprises dans différents secteurs. L'événement sera l'occasion d'apprendre avec un panel d'experts comment on en est arrivé à ce stade et d'aborder le futur de LoRaWAN.

Quelle a été la principale clé de succès ?

La certification est cruciale pour passer à l'échelle. Développer un programme de certification robuste est le principal objectifs de l'Alliance, qui contribue à faire la force de LoRaWAN. La technologie LoRa est ainsi celle parmi les réseaux LPWAN qui compte le plus grand nombre d'objets connectés certifiés. En 2021, ces derniers ont connu une croissance de 33%. Leur certification permet d'assurer aux utilisateurs que les devices ont été testés et qu'ils fonctionnent correctement. Cela démontre par ailleurs que la technologie est capable de répondre à divers besoins dans des secteurs variés.

Et pour l'avenir, quels sont les atouts de LoRaWAN ?

Etre un standard ouvert permet à LoRaWAN de bénéficier d'une couverture mondiale, offrant des réseaux publics et privés, mais aussi une connectivité terrestre et satellitaire. Par l'utilisation de fréquences libres, LoRaWAN est accessible par n'importe qui dans le monde. Des réseaux LoRaWAN émergent, comme Helium (lire notre article Réseau IoT : Helium gonfle ses chiffres mais peine à convaincre en France), et l'on dénombre au total 166 réseaux publics dans le monde. Nous travaillons à rendre  LoRaWAN facile à être intégrée car c'est en développant la multiconnectivité et donc l'interconnexion entre réseaux que l'on aboutira à un réseau unifié. C'est pourquoi nous développons des partenariats avec le monde du cellulaire.

En 2021, nous nous sommes concentrés sur deux principaux sujets : l'ajout au réseau de la technologie LR-FHSS augmentant considérablement sa capacité et sa robustesse aux interférences, et la possibilité d'ajouter des QR-code facilitant le déploiement d'IoT massif sans contact. Cela a été payant : des leaders comme AWS témoignent leur confiance en LoRa en intégrant de nouvelles fonctionnalités et LoRaWAN a été homologuée par l'Union internationale des télécommunications (UIT) comme norme mondiale, ce qui en fait pleinement une technologie mature.

 Donna Moore est PDG et présidente de l'Alliance LoRa, créée en 2015. Dans ce rôle, elle supervise l'organisation, sa stratégie et sa direction pour favoriser l'adoption mondiale de la norme LoRaWAN. Auparavant, Donna Moore était PDG de SpireSpark International, une société qui fournit une expertise technique et opérationnelle pour concevoir et mettre en place des programmes de certification et de conformité. Elle a également occupé la fonction de directrice exécutive de la Digital Living Network Alliance (DLNA).