Masque obligatoire : bientôt la fin en intérieur ?

Masque obligatoire : bientôt la fin en intérieur ? [MASQUE OBLIGATOIRE] Compte tenu de l'évolution de l'épidémie de coronavirus, le port du masque ne sera plus obligatoire dans les lieux clos soumis au pass vaccinal à compter du 28 février.

[Mise à jour du jeudi 24 février 2022 à 08h26] Vous allez bientôt pouvoir souffler. Le port du masque ne sera plus obligatoire dans les lieux clos soumis au pass vaccinal à partir du lundi 28 février. Pour rappel, il n'est plus obligatoire en extérieur depuis le 2 février. Le port du masque reste toutefois préconisé en cas de regroupement de personnes avec une forte densité", peut-on lire dans un communiqué du ministère de la Santé. Il sera maintenu dans les transports et dans les lieux qui ne sont pas soumis au pass vaccinal. Dans ces endroits, le ministre de la Santé a envisagé la fin du port du masque "à la mi-mars". "Si les hôpitaux sont en état normal de fonctionnement, et si la circulation du virus est très faible, nous pourrons enlever les masques pour les adultes et pour les enfants, pour tout ou partie des lieux fermés, y compris sans pass", a déclaré Olivier Véran, au micro de Franceinfo le 16 février dernier. "Nous pourrons commencer à alléger fortement le dispositif du pass vaccinal, peut-être pas tout en bloc, peut-être qu'on gardera des mesures pour la fin mars début avril".

Le masque est-il obligatoire en extérieur ? 

Non. Depuis le 2 février, le port du masque n'est plus obligatoire en extérieur. En début d'année, plusieurs préfets avaient été amenés à imposer le port du masque compte tenu de la recrudescence épidémique. L'épidémie de coronavirus ralentissant ces derniers jours, il avait été décidé d'abandonner cette obligation.

Où le masque est-il obligatoire ?

Pour lutter contre la propagation de l'épidémie de coronavirus, le masque est peu à peu devenu obligatoire dans les lieux clos partagés, comme les magasins, les cinémas ou les open spaces en entreprise. Dans les lieux dont l'accès est soumis à la présentation d'un passe sanitaire, il n'était plus obligatoire, sauf dans les transports de longue distance. Cependant, l'exploitant du lieu, ou le préfet dans les départements où l'épidémie est la plus virulente, pouvaient décider de maintenir son obligation. Depuis le 26 novembre 2021, il est de nouveau obligatoire dans ces endroits. Cela inclut les établissements sportifs, à part lors de la pratique sportive elle-même. Sa généralisation en intérieur fait suite aux déclarations du ministre de la Santé Olivier Véran le jeudi 25 novembre. Le conseil scientifique s'était aussi exprimé en faveur d'un rétablissement généralisé du port du masque obligatoire. A compter du 28 février, l'obligation du port du masque sera levée dans les établissements soumis au passe vaccinal, à l'exception des transports. Il restera par ailleurs obligatoire dans tous les lieux clos dont l'accès n'est pas conditionné à ce laisser-passer.

Il est aussi obligatoire dans les marchés ainsi que dans les stations de ski, dans les files d'attente, les remontées mécaniques et les télécabines. La SNCF a de son côté annoncé début décembre 2021 qu'il n'était désormais plus possible de consommer dans le wagon-restaurant, afin de limiter la concentration de personnes sans masque. Il faut donc retourner à sa place pour prendre son repas. De plus, début janvier, le gouvernement a interdit la vente de boisson et de nourriture dans les wagons-bars. Les passagers ne peuvent retirer leur masque que très rapidement pour se désaltérer ou se restaurer succinctement. Cette interdiction de la vente et la limitation de la consommation devraient prendre fin au 16 février.

Son port peut également être étendu dans d'autres lieux, notamment en extérieur dans tout ou partie de certaines villes, sur décision du préfet, dans les départements où l'épidémie circule le plus. Pour savoir si sa commune est concernée, il faut contacter la mairie de sa ville ou la préfecture de son département.

Si le masque obligatoire n'a jamais été complètement généralisé en extérieur, alors que c'était une piste avant le conseil sanitaire du 6 décembre 2021, le Premier ministre avait appelé fin décembre les préfets à prendre des arrêtés pour imposer le masque en extérieur. Depuis, il était donc devenu ou redevenu obligatoire dans de nombreuses villes, voire dans des départements entiers : l'intégralité de la Sarthe, du Maine-Et-Loire, la plupart des grandes agglomérations...

Cependant, plusieurs tribunaux administratifs avaient suspendu le port du masque généralisé dans certaines villes et départements, considérant qu'une application sans distinction à l'ensemble du territoire n'était pas proportionnel aux risques et ne pouvait être admis. Cela avait été le cas en Mayenne, dans les Yvelines, à Paris et en Loire-Atlantique et à Paris. Les préfets avaient pris de nouveaux arrêtés pour rétablir le port du masque dans certains lieux ou circonstances uniquement.

Le mardi 11 janvier, le Conseil d'Etat considérait de son côté que le masque pouvait être imposé en extérieur, mais uniquement en tenant compte de la proportionnalité des risques, par exemple en établissant une carte des zones les plus fréquentées et / ou des horaires à plus forte affluence. Les préfets sont cependant en droit de délimiter des zones larges pour que la règle reste compréhensible. Selon le conseil administratif, ces règles "ne peuvent être proportionnées que si elles sont limitées aux lieux et aux heures de forte circulation de population ne permettant pas d'assurer la distanciation physique et aux lieux où les personnes peuvent se regrouper". Il estime également que "le Premier ministre devra tenir compte des éventuelles évolutions des connaissances scientifiques pour adapter si besoin ses instructions aux préfets, voire de mettre fin à cette obligation si l'utilité du port du masque n'était plus établie".

Le 20 janvier 2022, le Premier ministre a annoncé que l'obligation du port du masque en extérieur interviendrait le mercredi 2 février 2022. Depuis cette date, les lieux où les préfets l'avaient imposé n'y sont donc plus soumis, sauf si les préfets prennent de nouveau des arrêtés.

Masque obligatoire dans les magasins

Le port du masque devient obligatoire dans les magasins en France lundi 20 août 2020. Auparavant, il ne s'agissait que d'une simple recommandation.

Masque obligatoire en entreprise

Le port du masque est obligatoire en entreprise depuis le 1er septembre 2020. L'obligation de porter le masque au bureau constitue l'une des mesures des différentes versions du protocole sanitaire en entreprise. Le masque reste obligatoire même si tous les salariés de l'entreprise sont vaccinés. Il peut être retiré temporairement pour boire et manger.

Masque obligatoire en open space

Les open space sont concernés par la systématisation du port du masque depuis le 1er septembre 2020. De manière générale, tous les espaces clos et partagés de l'entreprise sont concernés par cette obligation. Outre les open space, c'est le cas des salles de réunion, couloirs, vestiaires ou encore bureaux partagés par plusieurs personnes.

Masque obligatoire dans les bureaux

Seuls les bureaux individuels ou bien ceux dans lesquels une seule personne est présente ne sont pas concernés par l'obligation du port du masque depuis le 1er septembre 2020.

Masque obligatoire au cinéma

Jean Castex a annoncé mercredi 26 août 2020 que le port du masque serait désormais obligatoire au cinéma et pendant toute la durée de la séance. Lors de l'extension du passe sanitaire aux cinémas le 21 juillet 2021, il n'était plus obligatoire de porter un masque dans ces établissements. Les préfets ou les exploitants pouvaient cependant décider de conserver cette obligation, ce qu'avaient décidé un certain nombre de chaines de cinéma. Mais depuis le 26 novembre 2021, le port du masque est de nouveau imposé. De plus, depuis le 3 janvier 2022, il est strictement interdit de boire et de manger dans les cinémas, afin d'empêcher le retrait même temporaire du masque. Cependant, la consommation devrait pouvoir reprendre à compter du 16 février. Par ailleurs, à compter du 28 février, le masque cessera d'être obligatoire dans les lieux soumis au passe vaccinal. Cela inclut donc les cinémas.

A partir de quel âge le masque est-il obligatoire ?

Dans les transports et dans tous les lieux clos, le port du masque est obligatoire à partir de 6 ans depuis le 3 janvier 2022, alors qu'il n'était auparavant obligatoire qu'à partir de 11 ans. A l'école, il est aussi obligatoire à partir de six ans. En octobre 2021, l'obligation avait été levée dans les écoles des départements où l'épidémie était suffisamment faible (avec un taux d'incidence inférieur à 50 personnes positives pour 100 000 habitants). Il est redevenu obligatoire dans tous les établissements scolaires au 15 novembre 2021. De plus, le gouvernement a annoncé le 6 décembre que le masque serait de nouveau obligatoire même en extérieur des établissements scolaires, c'est-à-dire y compris dans les cours de récréation. Il est aussi redevenu obligatoire pour la pratique du sport en intérieur, qui doit donc être de basse intensité. Bien que le port du masque ait été levé en extérieur, ces règles continuent de s'appliquer dans les établissements scolaires. Elles seront cependant modifiées à compter du retour des vacances d'hiver : à cette date, le masque ne sera plus obligatoire dans les cours de récréation et durant les activités sportives. Il restera cependant obligatoire en classe. Le ministre de l'Education a affirmé que cette obligation pourrait être levée dans le courant du printemps.

En dessous de ces âges, le port du masque est possible, mais pas obligatoire. A noter toutefois qu'en dessous de 2 ans, la Direction générale de la santé (DGS) estime qu'il existe un risque de difficulté respiratoire voire d'étouffement. Certains médecins déconseillent même le port du masque en dessous de 6 ans.