En un mois, les start-up françaises ont levé le quart des investissements de 2021

"En un mois, les start-up françaises ont levé le quart des investissements de 2021"

En un mois, les start-up françaises ont levé le quart des investissements de 2021 Après une année  exceptionnelle, les tours de table reprennent de plus belle : 2,6 milliards récoltés et sept levées de fonds au-delà des 100 millions d'euros en janvier.

En un mois et seulement 73 opérations, les start-up françaises ont levé 25% du total des fonds levés sur l'année 2021, soit 2 621 millions d'euros. La French Tech accueille par ailleurs cinq nouvelles licornes en ce mois de janvier : les fintech Spendesk et Qonto, le spécialiste de la robotique industrielle Exotec, la marketplace Ankorstore et la jeune pousse e-RH, Payfit.

Côté secteurs, c'est le retail qui séduit le plus en ce début d'année. Porté par les méga levées de Back Market, Ankorstore et Exotec, le secteur récolte en effet plus d'un milliard d'euros en huit opérations. Jamais loin, les jeunes pousses de la fintech signent 16 opérations pour 846 millions d'euros. Les e-RH se positionnent en troisième place grâce aux 254 millions d'euros levés par Payfit, six autres opérations portant le total des fonds levés dans le secteur à 269 millions d'euros en janvier.

Avec 486 millions d'euros, Qonto boucle le tour de table le plus important du mois en séduisant Tiger Global Management. La jeune pousse de la finance, qui offre ses services financiers aux PME, TPE et indépendants, annonce également le 11 janvier une valorisation à 4,4 milliards d'euros. Sur notre podium, la marketplace du reconditionnement Back Market suit de près, avec 450 millions d'euros levés. A cette occasion, une revalorisation à 5,1 milliards d'euros lui permet de devenir la licorne française la mieux valorisée. La jeune pousse Exotec, basée à côté de Lille, lève quant à elle 335 millions de dollars pour ses robots industriels qui permettent aux e-commerçants d'accélérer la préparation de commandes. Ce tour de table la valorise à 2 milliards de dollars et fait d'elle la première licorne industrielle française.